Affaire RAM : Claudel André Lubaya appelle les députés de l’Union Sacrée à prendre clairement position

L’ancien gouverneur de la province du Kasaï-Occiental et député national, Claudel André Lubaya a demandé aux députés de l’Union Sacrée de la Nation à prendre une position claire dans l’affaire du Registre des Appareils Mobiles (RAM) qui relève du Ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication (PTNTIC). Ce cadre de l’ancien régime suggère aux élus du USN de veiller à montrer leur soutien aux intérêts de la nation en évitant de pérenniser les vieilles pratiques. Les cris de la population congolaise en désarroi doivent interpeller les proches de Félix Tshisekedi et les invités à prendre ouvertement position.

“La grogne population causée par la redevance RAM et relayée par les élus oblige l’Union Sacrée à sortir de sa surdité en prenant une position claire. C’est l’occasion pour USD de démontrer son engagement à oeuvrer dans l’intérêt du peuple, en rompant avec les vieilles pratiques”, a-t-il tweeté ce mardi 05 octobre.

Après son passage à l’Assemblée Nationale le 29 septembre dernier, le ministre de PTNTIC s’est attiré la colère des élus du peuple. Dans une déclaration publique faite ce lundi 04 octobre, les députés nationaux du Front Commun pour le Congo (FCC) ont demandé au ministre Augustin Kibasa Maliba de supprimer cette taxe qui selon eux, est un vole et exigé sa démission tout comme celle de toutes les autorités de l’ARTPC. Augustin Kibasa Maliba est attendu ce mercredi 06 octobre à l’Assemblée Nationale pour apporter des réponses satisfaisantes aux préoccupations des élus du peuple.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer