Affaire RAM : Augustin Kabuya déclare un déficit communicationnel

Le Secrétaire Général du parti Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya a, dans une interview accordée à la presse audiovisuelle Kinoise lors de sa descente au mausolé d’Étienne Tshisekedi ce lundi 04 octobre 2021, déclaré que la taxe RAM souffre d’un déficit communicationnel. La deuxième personnalité du parti présidentiel a évoqué le manque de sensibilisation avant la mise en place du Registre des Appareils Mobiles (RAM), tout en indiquant qu’il y a peine 3 jours depuis qu’il a appris la signification de la taxe RAM.

“le vrai problème est au niveau de la communication seulement. Moi, je pense que le staff et l’équipe de communication du ministre ( Kibasa ndlr) allaient communiquer pour expliquer à tout le monde qu’est-ce que la taxe RAM. Moi même qui vous parle, je suis profane en la matière. J’ai appris la signification de RAM il n’y a que 3 jours, je dois être sincère avec vous. C’est une gymnastique purement technique. Mais les gens veulent apporter la confusion inutilement parce que vous avez des diplômes soit en Économie soit en Droit”, a déclaré Augustin Kabuya.

Au delà du manque de sensibilisation, Augustin Kabuya a pointé du doigt d’une part, le ministre de PTNTIC qui n’a pas fait descendre des experts sur le champ pour expliquer le bien-fondé de la taxe et de l’autre, le comportement du peuple congolais qui n’a pas été habitué à la culture du paiement des impôts. Ces deux éléments sont parmi les causes majeures qui bloquent la stabilité de la taxe RAM en République Démocratique du Congo.

“(…) comme le congolais n’a pas été habitué à la culture du paiement des impôts, voilà pourquoi on retire les unités sans le consentement du propriétaire, c’est ça le problème. Nous crions ici que tel pays s’est développé, posez la question aux uns et aux autres, je ne prends pas la défense de X ou de Y”, a-t-il rajouté.

Pour le moment, la situation de la RAM agace plus d’un congolais. Dans une déclaration publique ce lundi 04 octobre, les députés nationaux du Front Commun pour le Congo (FCC) ont exigé la suppression de cette taxe. Les proches de Joseph Kabila ont qualifié la taxe RAM d’une magouille politicienne plantée par l’actuel régime pour ransonner la population congolaise qui vit déjà dans la précarité la plus criante. Augustin Kibasa Maliba, Ministre de PTNTIC est attendu ce mercredi 06 octobre à l’Assemblée Nationale pour apporter des réponses aux préoccupations des élus lui adressées lors de son passage du 29 septembre dans la chambre base du parlement congolais.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer