Affaire des prostituées chinoises : Le chef de division au ministère des Affaires étrangères condamné à 10 ans de servitude pénale

Bernard Bula, chef de division au ministère des Affaires étrangères, passera dix longues années derrière les barreaux, selon le verdict rendu par le tribunal dans l’affaire du réseau de prostituées chinoises.

Cet agent de l’Etat a été reconnu coupable vendredi par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe de faux en écriture.

En effet, d’après l’accusation, monsieur Bula a recouru à cette astuce lorsqu’il a accordé des faux documents à ces filles de joie chinoises afin de leur permettre de vivre illégalement sur le territoire congolais.

Dans  la même affaire, deux sujets chinois ont été condamnés à dix ans et trois mois de servitude pénale pour traite de personnes à des fins sexuelles et séjour illégal. Huit (8) travailleuses chinoises du sexe ont également été condamnées à une amende de mille (1000) dollars US tandis que 22 autres prévenus ont été acquittés.

Cette semaine, dans un hôtel situé sur l’avenue Oranger, numéro 4, dans la Commune de la Gombe, près d’une trentaine de travailleuses de sexe chinoises, certains de leurs compatriotes identifiés comme leurs proxénètes, ainsi que des sujets congolais, ont été arrêtés par les services spécialisés. Tous ont comparu en procédure de flagrance.

congorassure.cd

vous pourriez aussi aimer