Adhésion de Bakonga à l’union sacrée : opportunisme ou conviction ?

Bénéficiaire d’une grâce présidentielle, Willy Bakonga qui serait à l’extérieur du pays, vient d’annoncer son départ du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), cher à Joseph Kabila. L’ancien ministre de l’EPST adhère de ce fait à l’Union Sacrée de la Nation de Félix Tshisekedi.

Dans sa déclaration datée de ce mardi 19 janvier, Bakonga affirmé que : “Le président de la République, Chef de l’Etat son Excellence Monsieur Félix Tshisekedi Tshilombo, a lancé l’ingénieuse idée de créer l’Union Sacrée pour mobiliser et rassembler les filles et les fils de ce grand pays autour d’une grande vision qui met l’accent sur les valeurs pouvant booster le pays vers son développement intégral, l’amélioration du bien-être de la population, la consolidation de l’unité nationale, l’éveil patriotique… c’est une charge énorme que le Chef de l’Etat ne peut pas atteindre seul ce noble objectif”.

Cependant, cette décision de l’ancien ministre de l’EPST dont la libération provisoire continue à faire débat, est diversement commentée dans l’opinion. Certains parlent du dynamisme de la Politique. D’autres par contre évoquent l’opportunisme de Willy Bakanga qui veut mettre le Chef de l’Etat devant un fait accompli.

Ce qui, pour ses observateurs, n’est nullement une conviction. Plutôt une cachette pour se mettre à l’abri des poursuites judiciaires. Bref, il est plutôt convaincu de l’opportunité. Non sans raison, ancien mai-mai de l’Equateur, ce qui a fait rire tout observateur à l’époque, Willy Bakonga s’est affiché par après PPRD. Aujourd’hui il devient Union sacrée, on ne sait pas pour le compte de quel parti au sein de cette nébuleuse. Demain, il sera autre chose avec le président de la République qui viendra. Ainsi va le Congo des politiciens sans idéal ni idéologie.

scooprdc.net

vous pourriez aussi aimer