Actualité : Seth Kikuni revient sur les bavures en RDC durant les 3 derniers jours

L’homme d’affaires congolais Seth Kikuni a passé en revue la l’actualité congolaise durant les 3 derniers jours et abouti à des conclusions qui paralysent toute la classe politique congolaise. De l’arrestation de l’ancien gouverneur du Kongo Central le samedi 18 décembre dernier à l’ouverture du feu contre un ministre en fonction tout en passant par le meurtre de Mpunga, le candidat malheureux à la présidentielle a tout dit.

Pour Seth Kikuni, la situation congolaise atteste combien le pays va mal. Le politique estime que le pays a un sérieux problème de pilotage au sommet. Il estime que l’exécutif n’exerce pas assez le pouvoir qu’il a afin de mettre fin à la série d’incivisme qui se vit sur le sol congolais.

« En 3 jours: 4 policiers ridiculisent un Gouverneur encore en fonction selon le C.E; 3 torturent et tuent un jeune de 32 ans à cause de 600 Usd; 1 autre ouvre le feu contre un Ministre en fonction et sa délégation. Le pays a sérieusement un problème de pilotage au sommet», peut-on lire sur son compte Twitter.

Dans la foulée, Seth Kikuni fait savoir que l’image redorée d’un pays se constate avec des changements qualitatifs internes. Il indique qu’on ne dépense pas l’argent du trésor pour aller prêcher ce qu’aucun diplomate étranger ne peut confirmer. Selon lui, les images du gouverneur du Kongo Central Atou Matubuana sont déjà dans les groupes Whatsapps des industriels étrangers.

Pour rappel, le gouverneur du Kongo Central Atou Matubuana a été sauvagement arrêté par les agents de l’ordre dans sa résidence privée à Kinshasa le samedi 18 décembre dernier. Il a été accusé par l’IGF d’avoir détourné des
sommes d’argent importantes
destinées à la province.

Parlant du meurtre de Olivier Mpunga, ce jeune homme a été sauvagement assassiné par 3 agents de l’ordre pour une maudite somme d’argent de 600 USD. Le gouvernement a manifesté son mécontentement et a demandé à la justice de faire son travail afin que justice soit faite.

A Kinshasa, Un policier a ouvert le feu ce dimanche sur le cortège du Ministre d’Etat en charge des infrastructures et travaux publics Alexis Gisaro qui effectuait la visite d’inspection des travaux lancés dans le cadre du projet tshilejelu à Mbudi dans la commune de Mont-Ngafula. Le ministre était accompagné d’une délégation de 5 députés nationaux. Selon certaines sources, plusieurs personnes ont été touchées par balle.Mais le ministre de la communication et des médias Patrick Muyaya,rassure que “le ministre Alexis Gisaro se porte bien et n’a pas été physiquement touché. Une équipe d’intervention de la police est arrivée sur place. La situation est suivie de très près”.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer