Actualité : la RDC et la banque mondiale signent deux projets d’accords chiffrés à 750 M$

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a signé mardi, à Kinshasa la capitale , deux projets d’accord de financement chiffrés à 750 millions de dollars américains avec la banque mondiale. Les deux projets sont financés par l’Association Internationale de Développement.

Pour la RDC , c’est le ministre des finances, Nicolas Kazadi qui l’a représenté ensemble avec ses acolytes alors que, pour la banque mondiale, c’est son directeur dans le pays , Jean-Christophe Carret .

Cette information est contenue dans une dépêche de la cellule de communication du ministère des finances, de ce mercredi dont , notre rédaction a pu consulter en intégralité.

Selon notre source, cette somme est approuvée pour notamment : renforcement des transports et la connectivité en République démocratique du Congo .

« Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé une opération de politique de développement de 250 millions de dollars pour des réformes fondamentales de la gouvernance économique et 500 millions de dollars pour renforcer les transports et la connectivité en République démocratique du Congo », indique notre source.

Dans le cadre de son engagement approfondi en République démocratique du Congo, le Conseil d’Administration de la Banque Mondiale a approuvé une opération de politique de développement de 250 millions de dollars pour des réformes fondamentales de la gouvernance économique et 500 millions de dollars pour renforcer les transports et la connectivité en République démocratique du Congo (RDC).

D’après la banque mondiale, Les deux opérations représentent un engagement et un dialogue renforcés entre la RDC et tous les niveaux du Groupe de cette institution financière dans le monde.

«Ces deux opérations représentent un engagement et un dialogue renforcés entre la RDC et tous les niveaux du Groupe de la Banque mondiale. Ce dialogue a permis de redéfinir et de porter ce partenariat entre les deux parties à un nouveau niveau qui, tout le monde l’espère, contribuera à améliorer la vie de plus de 90 millions de personnes », a fait savoir, Jean-Christophe Carret premier Patron de la BM en République démocratique du Congo.

C’est la première opération d’appui budgétaire financée par l’Association financière internationale en République démocratique du Congo depuis 2005 qui va soutenir le programme de réformes du gouvernement qui vise à relever les principaux défis de gouvernance dans les finances publiques, la libéralisation des marchés et la foresterie en vue d’accélérer un environnement vert, résilient et inclusif y compris la transparence qui constitue un préalable pour une responsabilisation accrue du gouvernement ainsi que la gestion durable de la vaste forêt tropicale du pays, rapporte la même source.

De son côté, le ministre des Finances Nicolas Kazadi en état de réjouissance s’est exprimé en ces termes :

« Le retour de l’appui budgétaire après plus de quinze ans est un signe de l’engagement du gouvernement à renforcer la gouvernance, à libérer le potentiel de croissance dans les secteurs économiques clés et à améliorer les conditions de vie des populations congolaises. Il témoigne du réchauffement de la coopération au développement avec nos partenaires techniques et financiers et devrait catalyser des flux de financement conséquents, permettant au gouvernement de répondre aux immenses besoins de développement du pays », a-t-il déclaré.

Toujours à en croire la même source, le projet d’appui au transport et à la connectivité comprend des mesures pour atténuer et traiter le risque de violence sexiste lié à l’afflux soudain de travailleurs dans les zones de construction.

Ce dernier va entrer également dans le cadre du renforcement des capacités pour former les parties prenantes du projet et nouer de partenariat avec la société civile et d’autres entités communautaires afin de gérer les griefs potentiels.

Dans le même registre, Il va aussi permettre une meilleure gestion des ressources naturelles en finançant des activités de reboisement le long des routes en République démocratique du Congo.