Actualité : Air Congo accorde du poids à une importante décision du gouvernement congolais

La nouvelle compagnie aérienne congolaise, Air Congo ouvrira officiellement ses portes au premier trimestre de l’année 2022, rassurent des sources concordantes. Selon Chérubin Okende, ministre des transports, voies de communication et désenclavement dont les propos sont relayés par le site web actualité.cd, la nouvelle structure du transport aérien vient soutenir l’importantes décision du gouvernement congolais en ce qui concerne le coût du déplacement dans le secteur de l’air. Il estime que la nouvelle société permettra de désenclaver la population congolaise qui dans certaines régions reculées du pays.

« Le trafic est porteur. Il est là devant nous. Avec le lancement de Air Congo, on va mieux soutenir la décision du gouvernement portant réduction des tarifs », a expliqué Chérubin Okende, ministre des transports, voies de communication et désenclavement.

A en croire Chérubin Okende, les statistiques montrent un taux élevé de demande, taux que Congo Airways seul ne peut pas satisfaire pour le moment. Le N°1 du secteur estime que le flux migratoire est très élevé et qu’il faut mettre en place des bonnes conditions garantissent le déplacement des hommes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire congolais.

« Aujourd’hui, c’est partout qu’il y a des voyageurs qui sont débarqués. Le taux de remplissage des avions a dépassé les 95%. Les congolais sont en mouvement et veulent voyager dans de bonnes conditions. La demande est exponentielle, mais c’est l’offre qui manque maintenant. Il faut trouver des solutions pour combler ce vide », a-t-il ajouté.

Il sied de noter que la nouvelle compagnie aérienne naît d’un partenariat entre le gouvernement Congolais et la compagnie aérienne Ethiopian Airlines. Air Congo débutera ses vols avec 7 avions attendus en 2022.

C’est depuis aout 2021 que l’arrêté portant réduction des prix a été signé par le ministre de l’économie. Les prix des vols domestiques connaissent une baisse variant entre 45% et 70%, selon les itinéraires. A titre d’exemple, un billet Kinshasa–Goma s’achète à environ 200 USD au lieu de 340 USD et celui de Kinshasa–Gbadolite tourne autour de 150 USD au lieu de 480 USD.

Gaël Hombo/acturdc.com

vous pourriez aussi aimer